Le succès du vélo à assistance électrique (VAE)

Avec 255 000 ventes de vélos à assistance électrique (VAE) en France en 2017, certes boostées par le coup de pouce de l’Etat, ce mode de locomotion a le vent en poupe. Il faut dire qu’il a su se faire une place sur les pistes cyclables essentiellement urbaines. Parce qu’il est écologique, rapide et surtout garant du moindre effort, avec le VAE, on ne pédale pas inutile. A adopter sans modération en ville comme à la campagne.

Le VAE, comment ça marche en fait ?

Parler de vélo électrique est une erreur. Le terme approprié est vélo à assistance électrique (les fameuses trois lettres VAE) tout simplement parce que ce deux-roues est équipé d’une batterie, le plus souvent au lithium, qui alimente un petit moteur. C’est lui qui vous aide à (moins) pédaler. En la matière, il y a deux écoles : le moteur situé dans la roue, idéal sur un parcours plutôt plat de faible distance, et le moteur pédalier, certes plus cher, mais beaucoup plus agréable car plus proche par le pédalage du vélo classique. Quant aux batteries, elles disposent d’une autonomie qui va de 25 à 100 km, des chiffres qui peuvent varier suivant la configuration de la route, ou le poids du cycliste. Quoi qu’il en soit, le VAE reste un vélo, il faudra évidemment pédaler mais les efforts seront réduits.

Les avantages du vélo à assistance électrique

Le VAE vous facilite la route. Avec lui, vous avalerez les faux plats et les côtes sans sourciller, vous braverez les vents de face avec facilité et vous arriverez à votre destination sans souffler ni dégouliner de sueur. Et sans vous envoler pour autant puisque les vélos à assistance électrique sont bridés à 25 km/h. Et ce avec un confort optimal au vu des progrès faits ces dernières années quant au pédalage et au poids de l’engin.

Le VAE s’avère aussi idéal pour les personnes qui souffrent de petits problèmes articulaires ou qui sont fâchés avec une quelconque activité physique. Subitement pédaler deviendra un plaisir…De quoi redonner à quiconque le plaisir de mettre ses fesses sur une selle pour aller au travail, assurer ses petits trajets quotidiens pour les courses, mais aussi s’évader sur les routes de campagne.

Quant aux passionnés de vélo qui ont avalé les kilomètres tout au long leur vie, ils peuvent continuer à s’adonner à ce plaisir, en compagnie de leur entourage ou de plus jeunes cyclistes. De par son inertie, le VAE nivèle les niveaux. A vous les belles balades en bord de mer ou dans la forêt avec vos enfants et petits-enfants…

VAE pratique en montagne pour grimper

le vélo à assistance électrique permet de continuer de faire de belles ballade quand on est plus vieux

Le vélo électrique pour les balades, c’est possible

Car oui, on peut aussi utiliser le vélo à assistance électrique pour accompagner sa famille en balade sur les belles voies vertes de France et d’ailleurs, quelles que soient ses capacités physiques. Non seulement vous suivrez les autres, mais vous risquez même de les précéder. Pour cet usage mais aussi pour la ville, le vélo tout-chemin (VTC) électrique est parfait avec ses pneus plus larges et un nombre de vitesse supérieure. Il est surtout plus léger et dépourvu d’accessoires inutiles.

velotaf en vélo électrique

modèle de VAE utilisé en ville pour les petits trajets pour le travail par exemple

Il permet de parcourir des distances plus longues et risque de booster vos randonnées à vélo.

Alors, si vous voulez sortir des sentiers battus tout en restant dans les clous, adoptez le vélo à assistance électrique qui vous permettra de vous affranchir des distances et des efforts.